3x

activités nippones

Envie, comme notre acteur Hiroshi Wakamatsu, de vous essayer à des activités japonaises traditionnelles ? Suzuki vous inspire en vous proposant 3 activités : la calligraphie, le kyodo et la découpe de sashimi.

Sashimi


Shodo


Kyudo


Qui n’a pas déjà commandé une portion de sushi ou de maki ? Mais saviez-vous que la découpe du poisson cru est un art traditionnel au Japon ? La découpe est cruciale car la texture du poisson varie selon la façon dont il est tranché.


Hiroshi en parle…

« Je ne suis pas spécialiste des sashimi, mais je connais différentes techniques de découpe. À haut niveau, c’est une activité qui demande beaucoup de sérieux et de calme. Les spécialistes la pratiquent avec un couteau et une planche spéciale. Mais pour la majorité d’entre nous, du bon matériel suffit. »


Où s’exercer à la découpe de sashimi en Belgique ?

À Bruxelles, l’école d’Arts Sasasa proposent des cours de cuisine japonaise.

La calligraphie japonaise, ou Shodo, est une des formes d’art les plus anciennes au Japon. À l’aide d’un pinceau et d’encre de Chine, vous donnez vie à une écriture imagée. Toutefois, cette forme d’art va plus loin que la seule recherche esthétique, et demande beaucoup de concentration. Votre souffle et votre tracé doivent en effet être précis afin de pouvoir vous exprimer au travers de vos traits.


Hiroshi en parle…

« Mon grand-père était maître en calligraphie. Comme beaucoup d’enfants japonais, je l’ai donc énormément pratiquée. Et j’ai beaucoup aimé cette activité. Pourquoi ? Parce qu’il existe une hiérarchie dans cette discipline, comme au judo. On progresse d’étape en étape. J’ai participé à de nombreuses compétitions, mais en devenant adulte je me suis consacré à une autre passion : la danse ».


Où pratiquer la calligraphie en Belgique ?

Différents musée du livre ou des lettres proposent des stages de shodo. Comme le Musée Royal de Mariemont ou la Maison du Livre de Saint-Gilles.


Répandu au Japon, mais moins accessible que la calligraphie en raison du coût de l’arc, le kyudo est une activité qui demande à la fois concentration et force physique. Il se démarque du tir à l’arc occidental car il va de pair avec une véritable philosophie. Le corps et l’esprit ne font qu’un afin d’effectuer le tir parfait avec un minimum de force musculaire.


Hiroshi en parle…

« Je connaissais bien entendu cette discipline avant la journée de tournage pour Suzuki, mais je ne l’avais jamais pratiquée. J’ai donc suivi quelques cours avant le jour J. Et j’ai été très impressionné ! C’est une discipline complète qui demande énormément de concentration et qui s’accompagne d’une véritable philosophie. Il est très important de comprendre tous les mouvements afin de bien la pratiquer. »


Où pratiquer le kyodo en Belgique ?

Renseignez-vous auprès de la Fédération Belge de Kyudo.

Share