#RoadToTokyo

En route pour
les Jeux Olympiques

Avec Jill Boon & Loïck Luypaert, ambassadeurs Suzuki

Jill Boon

Loïck Luypaert

Les Jeux Olympiques de 2020 approchent à grands pas. Alors que notre équipe masculine s’est qualifiée avec aisance, nos dames se sont inclinées dans leur 2e match de barrage contre la Chine le 26 octobre dernier. Interview avec Loïck Luypaert, défenseur central chez les Red Lions, et Jill Boon, capitaine des Red Panthers.

Jill, te voilà ambassadrice Suzuki depuis peu. D’où provient cette collaboration ?


« Cela faisait un moment que je voyais Loïck rouler en Suzuki Swift. Mais Suzuki, c’est aussi une marque dont j’ai toujours eu une très bonne impression. Ma tante roule depuis des années en Jimny. Suzuki est donc pour moi une marque de confiance. J’ai pour ma part opté pour un Vitara, car lorsque je me rends à l’entrainement, je conduis régulièrement une ou deux de mes équipières. Il me fallait donc suffisamment de place. »

Loïck, après 3 ans en Swift, tu rouleras bientôt en Vitara. Pourquoi ce changement ?


« J’aime toujours autant ma Swift ! C’est, pour moi, la voiture parfaite pour un jeune conducteur. Elle est très maniable et facile à garer… tout en étant sportive ! Mais après 3 ans, il était temps pour moi de passer à autre chose. La Vitara m’a toujours fait de l’œil. J’espère juste qu’elle ne sera pas beaucoup plus grande, et donc difficile à garer ! » [rire] Jill intervient : « Elle n’est pas si grande que ça. Et puis, avec les radars de recul, cela ne pose aucun problème ! »

Les JO se dérouleront au Japon, en plein été. Suivez-vous une préparation spécifique pour vous habituer au climat ?


Loïck : « Nous savons déjà qu’il fera très humide. C’est pourquoi nous subissons des tests physiques dans une pièce chauffée. Ainsi, nous savons qui parmi nous résiste le mieux au climat à prévoir et ce que nous avons encore besoin d’entrainer. »


Jill : « Même si nous n’avons pas réussi à nous qualifier pour les Jeux de Tokyo, la préparation d’une telle compétition est toujours très intense. En vue des matches de barrage contre la Chine, nous nous entraînions 6 jours sur 7. »

Loïck, les Red Lions sont les champions du monde et d’Europe en titre. Quels sont vos espoirs pour les JO ?


« Il est de plus en plus difficile de nous contenter d’autre chose que de la médaille d’or ! [rire] Bien entendu, nous devons continuer à évoluer et à nous entraîner. Mais ce serait mentir que d’affirmer que nous serions très contents avec une deuxième place. Surtout, que depuis Rio, notre équipe est restée très stable. Seuls deux jeunes sont venus nous renforcer. Nous nous connaissons comme personne d’autre. »

Jill, tu as récemment été nommée capitaine des Red Panthers. Qu’est-ce que ce rôle signifie pour toi ?


« C’est un énorme honneur de porter le brassard de capitaine ! Même si, dans la pratique, cela ne change pas grand-chose. Cela fait maintenant un moment que je suis une des joueuses les plus expérimentées de l’équipe, après 10 années dans l’équipe nationale. C’est là que je remarque à quel point le milieu du hockey belge a fortement évolué ces dernières années ! À l’époque je devais encore payer mes tenues et mes stages. Aujourd’hui, nous sommes presque tous semi-professionnels. »

Jill, maintenant que les barrages pour les JO sont derrière vous, quels sont vos objectifs pour la saison ?


« Je ne m’arrête bien entendu pas à une qualification pour les Jeux Olympiques. J’espère vraiment de bons résultats pour la saison en club. Avec le Racing, nous avons obtenu une belle 2e place en division d’honneur l’année passée, avec une équipe jeune et bourrée de talent. Cette année, nous visons donc les demi-finales ! »

Comment les lecteurs du Happy Life peuvent-il vous encourager en vue de Tokyo ?


Jill : « Continuez à venir voir nos matches ! On entend souvent que nos équipes belges ont les meilleurs supporters du monde. C’est vrai ! Nos adversaires ont toujours du mal à jouer contre nous en raison de l’enthousiasme de notre public. Dans les bons, comme dans les mauvais moments. Bref, continuez à nous encourager, nous l’apprécions énormément ! »

Share